Revue de presse du 15 février 2016

Intestin et santé


LERECA est spécialisé dans l'équilibre acide base dont la perturbation intervient directement sur la flore intestinale et sur la bonne santé de l'intestin. Notre gamme digestive BIOTIQUE CITRUMAX DETOXELLA SYMFLORUS permet de restaurer l'équilibre.
Cette semaine, je vous propose quelques articles sur la microflore et ses vertus santé ! Bonne lecture et profitez du printemps qui point son nez pour faire votre cure de Biotique Lereca ou de Symflorus (axe cerveau-intestin). C'est bon pour la santé !!

Les bactéries de la flore intestinale, des alliées de poids contre l’obésité

Absorber certaines bactéries afin de modifier la flore intestinale et d’empêcher la prise de poids? L’idée est séduisante, mais la route sera longue.

La flore intestinale appauvrie des Occidentaux

Une diète faible en fibres réduit la diversité des espèces bactériennes, révèle une étude

« Une diète pauvre en fibres conduit à l’extinction de plusieurs espèces bactériennes de la flore intestinale, et cette extinction s’accentue d’une génération à l’autre, démontre une étude de l’Université Stanford en Californie. Cette observation expliquerait en grande partie le fait que la flore intestinale des Occidentaux, dont la diète est pauvre en fibres et riche en gras et sucres simples, est nettement moins diversifiée que celle des populations traditionnelles de chasseurs-cueilleurs, comme les Hadza de Tanzanie, ou qui ont conservé une diète rurale et agraire, comme les Malawiens ».

Bébé né par césarienne : on peut modifier sa flore intestinale

En France, 20 % environ des naissances ont lieu par césarienne. Ces bébés ont une flore intestinale différente de ceux nés par voie basse, avec un risque accru concernant certaines maladies.

La flore intestinale renforcerait l’activité de la chimiothérapie

Les bactéries de la flore intestinale amélioreraient la réponse immunitaire pour combattre le cancer et apporteraient un renfort important dans la prise en charge.

MICI: Le microbiote fongique, une nouvelle cible prometteuse

« Le microbiote fongique ou la partie de la flore intestinale composée de champignons et de levures s’avère elle-aussi déséquilibrée chez les patients atteints de maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), révèle cette étude de l’AP-HP/Inserm, présentée dans la revue Gut. »
Rédigé le  15 fév. 2016 11:01 dans Revue de Presse  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site