Revue de presse du 25 janvier 2016

malbouffe


Pour cette semaine, notre revue de presse met en lumière les dangers de la malbouffe, des interrogations sur la e-cigarette, une interview passionnante sur le microbiote, mais aussi un sujet tabou "les dysfonctions érectiles" ! Je vous souhaite une bonne lecture et une bonne santé !

Patricia



e-CIGARETTE : ses saveurs bonbon font fondre les adolescents

"Avec plus de 7 700 saveurs différentes, les e-cigarettes aromatisées ont des arguments pour séduire les plus jeunes, constate cette étude de l'Université de Cambridge. Cette enquête menée chez 500 collégiens britanniques, publiée dans l'excellente revue Tobacco Control, révèle que les adolescents sont plus susceptibles de se mettre au vaping avec les e-cigarettes aromatisées. Un appel à mieux réglementer leur publicité"

DYSFONCTION ERECTILE

Manger des fruits et faire de l'exercice; les flavonoïdes de certains fruits pourraient majorer la libido !
American Journal of Clinical Nutrition

Vous grignotez la nuit ?

Une étude démontre que le grignotage tard dans la soirée ou dans la nuit peut provoquer des troubles du cerveau et même des pertes de mémoire. Article publié par Paule Neyrat diététicienne-nutritionniste.

Microbiote intestinal

Interview : le microbiote intestinal, allié indispensable du système immunitaire

"Le microbiote intestinal regroupe l'ensemble des microbes présents dans notre intestin. Il permet un bon fonctionnement ainsi qu'une certaine protection du colon. Gérard Eberl, responsable de l'unité Microenvironnement & Immunité à l'Institut Pasteur, nous en dit plus au cours de cette interview".

Malbouffe

La malbouffe, même occasionnelle, est mauvaise pour la flore intestinale.
Par Isabelle Goepp - 25 janvier 2016

"Les excès occasionnels, le week-end, en aliments gras et sucrés seraient aussi mauvais pour notre flore intestinale que le fait de manger régulièrement de la "junk food". [La junk food, traduit en français par malbouffe, désigne une nourriture, très riche en graisse et en sucre considérée comme mauvaise d'un point de vue diététique et sanitaire]. Telles sont, en tout cas, les conclusions d'une nouvelle étude australienne de l'University of New South Wales parue récemment."

 

Rédigé le  26 jan. 2016 23:53 dans Revue de Presse  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site