Grossesse, poissons et Oméga 3


alimentation et vue
Pendant la grossesse, les acides gras essentiels jouent un rôle important aussi bien pour la santé de la femme enceinte que pour le développement du fœtus et, ensuite, pour celui du nouveau-né.

Le statut maternel en OMEGA 3 (DHA et EPA) diminue progressivement au cours de la gestation. Les déficits en acides gras polyinsaturés risquent donc de se produire aux derniers stades de la grossesse, au moment où le développement du cerveau du fœtus est le plus important.

Après l’accouchement, la normalisation des niveaux de DHA et EPA semble se faire très lentement et les besoins paraissent difficilement couverts par la seule alimentation. On a pu constater que des déficits en Oméga-3 pouvaient persister jusqu’à six semaines après l’accouchement et qu’ils étaient encore plus prononcés chez les mères allaitant leur enfant.
La consommation de DHA et d’EPA est essentielle pour le développement neurologique du fœtus, du nourrisson puis de l’enfant. La quantité de DHA et d’EPA du lait maternel varie en fonction de l’alimentation en produits marins de la mère. Les enfants nourris au lait maternel, contenant du DHA et de l’EPA, ont un QI plus élevé et une meilleure acuité visuelle par rapport à ceux nourris aux biberons de laits maternisés dépourvus en DHA.

Poisson, naissance prématurée et petit poids de naissance.

Des chercheurs ont observé que, chez les populations habitant les îles Féroé et qui se nourrissent principalement de poissons, le poids de naissance est plus élevé et la durée de gestation plus longue. Cette constatation suggère que la consommation de produits issus de la mer, riches en acides gras Oméga3, peut avoir une influence sur la durée de la grossesse. Chez les femmes consommant peu ou pas de poisson, de petites quantités d’acides gras Oméga3 apportées par du poisson, des huiles de poisson ou des compléments nutritionnels peuvent aider à compenser les apports.

Produits de la mer et développement de l’enfant

Le cerveau est riche en acides gras polyinsaturés de la série des Oméga3. Les plus importants d’entre eux, le DHA et l’EPA sont nécessaires au développement harmonieux des fonctions cérébrales, en particulier, pour celui de la vision, qu’une carence peut perturber de façon durable.

Au cours de la grossesse et plus particulièrement pendant son troisième trimestre, les acides gras polyinsaturés sont sélectivement transférés du sang maternel au sang fœtal et, par suite, aux tissus du fœtus. L’accumulation des acides gras polyinsaturés dans le fœtus est donc directement dépendante de leur niveau chez la mère.

Selon une étude publiée dans l’American Journal of Clinical Nutrition, les enfants nés à terme dont les mères ont consommé du poisson gras au cours de leur grossesse ont un développement visuel plus rapide que les autres. Il en est de même lorsqu’ils sont allaités par leur mère.

Les femmes dont l’alimentation a été supplémentée en OMEGA 3 - DHA et EPA voient la concentration de ce dernier augmenter dans leur lait et leur plasma avec, pour résultat chez l’enfant, des niveaux plus élevés de DHA et d’EPA après la naissance.

Pour tous les nourrissons, garantir les besoins en acides gras polyinsaturés et leurs dérivés favorise :
  • un meilleur développement neuronal à long terme
  • une meilleure capacité visuelle
  • de meilleures facultés cognitives
La consommation de poisson ou de concentré d’huile de poisson a montré des bénéfices sur l’humeur. Les femmes qui présentent, dans leur lait, des niveaux élevés de DHA et d’EPA semblent moins sujettes à la dépression post-partum.

Je ne pourrais que conseiller aux futures mamans, de privilégier une alimentation riche en acides gras oméga 3 : poissons gras, huile de colza, de noix… et de complémenter leur grossesse avec des huiles de poissons sous forme de compléments alimentaires de bonne qualité afin de satisfaire les besoins de cette période importante du développement de leur futur enfant.

Rédigé le  15 mai 2016 23:37  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site