Consommation excessive d'alcool attention aux déficits en magnésium et en micronutriments.

Magnésium et alcoolParce ce que sa consommation est facilement accessible et fait partie des comportements sociaux, l'alcool est trop souvent consommé en excès par une grande partie de la population y compris les plus jeunes !

Je souhaite vous sensibiliser aux multiples effets d'une surconsommation sur la santé et notamment sur le statut en nutriments. Evitons la banalisation !

Le piège est que consommé à faible dose l'alcool à un effet désinhibiteur, qui apporte au départ un sentiment de bien-être et d'euphorie. Ce bien être incite à recommencer.

A forte dose à l'inverse, c'est l'effet sédatif qui prend le dessus. La dépendance s'installe quand on ne peut plus se passer de ses consommations pour atteindre un bien être, une désinhibition, ou faire face à son cadre de vie.

ALCOOL, DU PLAISIR A LA DEPENDANCE

-L'alcool est un bien culturel et l'alcoolisme français est très souvent une conduite portée par la vie sociale. La jeunesse n'est pas épargnée et 10% des 17-30 ans sont victimes d'ivresses répétées (plus de 10 fois/an). Le constat hors frontière n'est pas plus brillant!

Selon les critères de l'Association américaine de psychiatrie, dans les pays européens et en Amérique du Nord, on estime que 10% environ des hommes et 5% des femmes souffrent d'une dépendance à l'alcool.

L'alcoolisme affecte l'ensemble de l'organisme et aboutit à de nombreuses maladies. Il est un facteur de risque d'accidents vasculaires cérébraux, de diabète, d'hypertension, de cancers digestifs ...

Le cerveau est fortement altéré par les prises régulières car, l'alcool en quelques minutes passe de l'intestin, au sang et au cerveau, perturbant le fonctionnement de nos neurones.

La prise régulière d'alcool aboutit à des carences vitaminiques notamment en vitamines B1 et PP (B3), B6, B12. Ces dernières sont indispensables aux neurones en régulant l'assimilation des glucides et en intervenant sur notre respiration cellulaire. Leur carence provoque une dégénérescence et une destruction définitive des neurones aboutissant à une diminution des capacités intellectuelles pouvant aller jusqu'à la démence.

Je pense bien évidemment à l'impact de la sur alcoolisation des jeunes et aux conséquences irréversibles sur leur développement neuronal car la France affiche un triste record. Les démences liées à l'alcool sont la troisième cause des hospitalisations pour démences. Elles sont de plus en plus fréquentes chez nos jeunes. L'âge de la première ivresse, selon l'étude Escapad est de 14,9 ans chez les garçons et 15,3 ans chez les filles.

Les comportements addictifs relèvent d'une prise en charge multiple et globale qui ne doit pas oublier la physiologie et la complémentation cellulaire. Il est possible par l'apport de micronutriments, d'aider à rééquilibrer le bon fonctionnement de l'organisme et de compléter la prise en charge globale.

Pour ce faire des apports ciblés en micronutriments seront utiles. Le MAGNESIUM en fait partie voir cette publication.

Déficit en Magnésium et consommation d'alcool

La consommation importante d'alcool entraine des pertes urinaires de Magnésium qui se couple généralement à une insuffisance d'apport alimentaire (Durlach 1988). Une complémentation en MAGNESIUM me semble donc importante chez les personnes qui surconsomme ou ont surconsommé de l'alcool. Le Magnésium intervient de manière prépondérante dans notre organisme et permet de réduire la fatigue, participe au métabolisme énergétique, à l'équilibre électrolytique, contribue au fonctionnement normal du système nerveux ...

L'ammoniémie étant souvent élevée chez les consommateurs d'alcool, la présence de malate de citrulline associée au Magnésium marin est évidemment un atout supplémentaire afin de retrouver plus rapidement l'équilibre.

LERECA commercialise une formule associant du magnésium marin, des vitamines du groupe B et notamment la B6, B1 et B9 ainsi que du malate de citrulline et du ginseng.


Rédigé le  11 nov. 2015 12:00  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site